Nouveautés thérapeutiques pour le traitement de la leucémie lymphoïde chronique

Gabriel Gazzé, Nushin Sadeghi

Résumé


Résumé

Objectif : Depuis quelques années, plusieurs nouvelles molécules ont fait preuve d’efficacité pour le traitement de la leucémie lymphoïde chronique. L’objectif de cet article est de passer en revue les études pivot évaluant ces molécules, de mentionner les profils d’innocuité de ces dernières et la prise en charge des effets secondaires associés, et de discuter de la place de ces nouvelles molécules dans le choix du traitement de la leucémie lymphoïde chronique.

Sources des données et sélection des études : Une revue de la documentation scientifique publiée entre 2009 et 2015 a permis de mettre en évidence les études de phase III évaluant la bendamustine, l’ibrutinib, l’idélalisib, l’ofatumumab et l’obinutuzumab comme traitement de la leucémie lymphoïde chronique.

Revue du sujet traité : La bendamustine, en monothérapie ou associée au rituximab, s’est avérée une option thérapeutique intéressante en première intention pour les patients âgés et présentant des comorbidités, pour lesquels l’association fludarabine-cyclophosphamide-rituximab n’est pas une option. L’obinutuzumab combiné au chlorambucil a démontré un avantage pour la survie sans progression comparativement à l’association rituximab-chlorambucil pour des patients présentant des comorbidités significatives. L’association ofatumumab-chlorambucil ne s’est pas montrée supérieure au chlorambucil seul en ce qui concerne la survie globale. L’ibrutinib était supérieur à l’ofatumumab ou au chlorambucil, et devrait être envisagé comme traitement de première intention pour les patients présentant une délétion du chromosome 17p. L’idélalisib combiné au rituximab était supérieur au rituximab seul, mais entraîne des toxicités importantes.

Conclusion : L’arrivée de ces agents novateurs offre des nouvelles options pour le traitement de la leucémie lymphoïde chronique, particulièrement pour les patients plus âgés et frêles ainsi que pour ceux présentant une délétion 17p.

Abstract

Objective: In the past few years, a number of new drugs have been shown to be effective in the treatment of chronic lymphocytic leukemia. The objective of this article is to review the pivotal studies evaluating these drugs, to discuss their safety profiles and the management of their adverse effects, and to discuss the role of these new drugs in the therapeutic arsenal for chronic lymphocytic leukemia.

Data sources and study selection: A review of the literature from 2009 to 2015 was conducted to identify the phase III studies evaluating bendamustine, ibrutinib, idelalisib, ofatumumab and obinutuzumab in chronic lymphocytic leukemia.

Topic review: Bendamustine as monotherapy or in combination with rituximab has proven to be an attractive firstline treatment option in elderly patients with comorbidities in whom the combination fludarabine/cyclophosphamide/rituximab is not an option. Obinutuzumab combined with chlorambucil has been shown to provide a benefit in terms of progression-free survival when compared with rituximab and chlorambucil in patients with significant comorbidities. Ofatumumab combined with chlorambucil has not been shown to be superior in terms of overall survival when compared with chlorambucil alone. Ibrutinib was superior to ofatumumab or chlorambucil and should be considered a first-line option in patients with a 17p deletion. Idelalisib combined with rituximab was superior to rituximab alone, but it has a significant toxicity profile.

Conclusion: The advent of these innovative drugs offers new treatment options for chronic lymphocytic leukemia, especially in older, fragile patients and in those with a 17p deletion.


Mots-clés


Bendamustine; ibrutinib; idélalisib; leucémie lymphoïde chronique; obinutuzumab; ofatumumab; Bendamustine; chronic lymphocytic leukemia; ibrutinib; idelalisib; obinutuzumab; ofatumumab

Texte intégral :

PDF HTML

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.


© A.P.E.S. Tous droits réservés
Dépôt légal : Bibliothèque nationale du Canada ISSN 0834-065X (version papier) ISSN 2291-3025 (version électronique)