Analyse de l’évolution du degré d’accord des étudiants en pharmacie avec des énoncés sur l’éthique et la déontologie de la profession de pharmacien de 2012 à 2016

Céline Porteils, Jean-François Bussière

Résumé


Résumé

Objectif : Analyser l’évolution du degré d’accord des étudiants en pharmacie avec des énoncés sur l’éthique.

Méthode : Enquête descriptive transversale menée auprès des étudiants de 3e année de la Faculté de pharmacie de l’Université de Montréal dans le cadre du doctorat professionnel en pharmacie de 2012 à 2016. Une liste de 43 énoncés relatifs à l’éthique pharmaceutique a été dressée en séances de remue-méninges et catégorisée en huit thèmes. Une échelle de Likert à quatre points a servi à comparer le degré d’accord à chaque énoncé de 2016 à celui de 2012. Une différence d’au moins 10 % est jugée importante.

Résultats : Au total (taux de participation), 165 (83 %), 182 (92 %), 125 (64 %), 170 (87 %) et 170 (88 %) étudiants ont répondu à l’étude de 2012 à 2016. Le taux moyen d’accord avec les énoncés est resté stable durant les cinq années avec respectivement 72,1 ± 24,3, 71,9 ± 25,0, 72,3 ± 24,9, 72,0 ± 23,8 et 74,1 ± 22,1 % d’accord. Quatre énoncés comportent une différence d’au moins 10 % entre le degré d’accord de 2016 à celui de 2012 : interdire le financement de l’industrie pour la formation (+ 10,4 %), interdire la présence de représentants pharmaceutiques dans les établissements de santé (+ 11,5 %), autoriser l’achat et la vente de médicaments en ligne (+ 15,3 %) et légaliser l’euthanasie (+ 16,7 %).

Conclusion : Pour 39 des 43 énoncés, le degré d’accord des étudiants en pharmacie sur des énoncés portant sur l’éthique en pharmacie n’a pas changé sur une période de cinq ans. Les quatre énoncés ayant connu un changement de 10 % sont des sujets d’actualité qui suscitent de nombreux débats.

Abstract

Objective: To analyze changes in the level of pharmacy student agreement with ethics-related statements.

Method: A cross-sectional descriptive survey conducted among 3rd-year Doctor of Pharmacy students in the Université de Montréal Faculty of Pharmacy from 2012 to 2016. A list of 43 statements regarding pharmaceutical ethics was prepared by brainstorming and categorized into eight themes. A 4-point Likert scale was used to compare the level of agreement with each statement in 2016 with that in 2012. A 10% or greater difference is considered significant.

Results: A total (participation rate) of 165 (83%), 182 (92%), 125 (64%), 170 (87%) and 170 (88%) students, respectively, responded to the survey from 2012 to 2016. The mean level of agreement with the statements remained stable during these 5 years, with, respectively, the following percentages: 72.1 ± 24.3, 71.9 ± 25.0, 72.3 ± 24.9, 72.0 ± 23.8 and 74.1 ± 22.1. There were four statements for which there was a 10% or greater difference between the 2016 and the 2012 level of agreement: Prohibit industry-funded training (+ 10.4%), prohibit pharmaceutical representatives from calling on healthcare facilities (+ 11.5%), authorize the online purchase and sale of drugs (+ 15.3%) and legalize euthanasia (+ 16.7%).

Conclusion: Pharmacy students’ level of agreement with 39 of the 43 statements regarding pharmacy ethics did not change over a 5-year period. The four statements for which there was a 10% or greater change are current topics that are giving rise to much debate.


Mots-clés


Déontologie; éthique; étudiants en pharmacie; Deontology; ethics; pharmacy student

Texte intégral :

PDF

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.


© A.P.E.S. Tous droits réservés
Dépôt légal : Bibliothèque nationale du Canada ISSN 0834-065X (version papier) ISSN 2291-3025 (version électronique)