Évaluation des interventions du pharmacien dans trois secteurs cliniques différents (cardiologie, pneumologie et médecine interne) selon le modèle traditionnel et le modèle décrit dans la nouvelle offre de soins pharmaceutiques de l’IUCPQ-UL

Julie Racicot, Aurélie Plante-Proulx, Isabelle Taillon, Audrey-Ann Pelletier-St-Pierre, Catherine Lacroix

Résumé


Résumé

Objectifs : Un nouveau modèle d’offre de soins pharmaceutiques basé sur une hiérarchisation des patients a été mis en place récemment à Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec-Université Laval. Cette étude visait à établir une comparaison de ce modèle avec le modèle traditionnel (sans égard à un ordre de priorité des usagers) et à déterminer les interventions pharmaceutiques qui n’auraient pas été faites pour ces mêmes patients selon le nouveau modèle.

Méthode : Des soins pharmaceutiques selon le modèle traditionnel ont été dispensés au cours de l’étude pendant huit à dix jours dans trois unités de soins (15 à 25 lits ciblés par unité) en présence d’un seul pharmacien. Les interventions réalisées ont été relevées, puis catégorisées selon leur impact clinique et leur inclusion ou non dans la nouvelle offre de soins.

Résultats : Les pharmaciens ont réalisé 200 interventions. Le nouveau modèle aurait permis de déceler près de 100 % (16/17) des interventions dont l’impact était majeur et 43 % (43/99) dont l’impact était significatif. L’impact de 84 interventions sur les 200 réalisées a été jugé mineur et 73 % de ces interventions (61/84) auraient été omises avec le nouveau modèle. 

Conclusion : Le nouveau modèle d’offre de soins pharmaceutiques sous sa forme actuelle cible adéquatement les interventions qui ont un impact clinique majeur et une partie des interventions qui ont un impact clinique significatif. Des ajustements sont à prévoir pour englober davantage d’interventions dont l’impact est significatif. Ce nouveau modèle fournit de solides assises pour une utilisation judicieuse des services du pharmacien qui dispense des soins pharmaceutiques dans un contexte de nécessité d’optimisation des ressources.

Abstract

Objectives: A new, patient prioritization-based model for pharmaceutical care was recently instituted at the IUCPQ-UL. This study was aimed at comparing this model with the conventional model (in which patient priority ranking is not a consideration) and identifying the pharmaceutical interventions that would not be performed for these patients in the new model.

Method: Pharmaceutical care under the conventional model was dispensed during the study for 8 to 10 days in three care units (15 to 25 beds targeted per unit) in the presence of a single pharmacist. The interventions performed were recorded and then categorized according to their clinical impact and according to whether or not they are included in the new offer of care.

Results: The pharmacists performed 200 interventions. Close to 100 % (16/17) of those with a major impact and 43% (43/99) of those with a significant impact were identified in the new model. Eighty-four of the 200 interventions performed were considered to have had a minor impact, and 73 % of these interventions (61/84) were not included in the new model. 

Conclusion: The current version of the new model of offering pharmaceutical care appropriately targets interventions with a major clinical impact and some of the interventions with a significant clinical impact. Adjustments will be needed to include more of the latter. It provides a solid basis for judicious pharmacist utilization in the provision of pharmaceutical care in a context where resource optimization is necessary.


Mots-clés


Gestion des priorités; hiérarchisation; interventions; offre de soins pharmaceutiques; Interventions; prioritization; priority management; offer of pharmaceutical care

Texte intégral :

PDF Annexe HTML

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.


© A.P.E.S. Tous droits réservés
Dépôt légal : Bibliothèque nationale du Canada ISSN 0834-065X (version papier) ISSN 2291-3025 (version électronique)