Description de l’application de la Loi 41 au Centre hospitalier universitaire de Québec – site Hôpital Saint-François d’Assise

Nancy Audet, Isabelle Bilodeau, Genevieve Tremblay, Élisabeth Bourrassa

Résumé


Résumé

Objectif : Décrire l’application de la Loi 41 au Centre hospitalier universitaire de Québec (CHU de Québec) – Hôpital Saint- François d’Assise (HSFA) et évaluer la perception des pharmaciens de cet établissement vis-à-vis l’application de cette loi dans leur milieu de travail.

Description de la problématique : Il existe peu de données sur l’application de la Loi 41 en établissement de santé. Les outils existants ne permettent pas de circonscrire avec précision la nature et la quantité des interventions pharmaceutiques réalisées à la suite de ce changement législatif.

Résolution de la problématique : Quatre interventions ont été effectuées pour évaluer l’application de la Loi 41 : un sondage auprès de milieux de pratique, une recension volontaire des interventions pharmaceutiques réalisées par les pharmaciens du CHU de Québec, un audit de 50 formulaires de consultation pharmaceutique et un sondage de perceptions auprès des pharmaciens de HSFA.

Conclusion : Nos travaux mettent en évidence les premières données relatives à l’application de la Loi 41 en établissement de santé, principalement au CHU de Québec. Durant les trois semaines de collecte de données, 453 interventions découlant du projet de loi 41 ont été réalisées. Malgré cela, il reste encore beaucoup de travail à faire pour éliminer les barrières à l’application de la Loi, améliorer la communication avec les autres professionnels et la description des actes accomplis. Il est en outre préoccupant de constater que seulement 40 % des interventions recensées dans le formulaire de consultation pharmaceutique découlaient des nouvelles activités réservées aux pharmaciens. Ces données peuvent inspirer d’autres milieux et favoriser l’implantation des nouvelles activités réservées aux pharmaciens hospitaliers québécois depuis juin 2015.

Abstract

Objective: To describe the application of Bill 41 at the Hôpital Saint-François d’Assise (HSFA), Centre hospitalier universitaire de Québec (CHU de Québec), and to evaluate the perception that this hospital’s pharmacists have of the application of the bill in their workplace.

Problem description: There are few data on the application of Bill 41 in health care institutions. The existing tools are not adequate for accurately determining the nature and number of pharmaceutical interventions done as a result of this legislative change.

Problem resolution: Four measures were taken to assess the application of Bill 41: a practice setting survey, a voluntary inventory of the pharmaceutical interventions done by the CHU de Québec’s pharmacists, an audit of 50 pharmaceutical consultation forms, and a perception survey among the HSFA’s pharmacists.

Conclusion: These measures provide the first round of data concerning the application of Bill 41 in health-care institutions, mainly the CHU de Québec. During the three weeks of data collection, there were 453 interventions stemming from Bill 41. Nonetheless, much work remains to be done to eliminate the barriers to apply this bill, to improve communication with the other professionals and the description of the services performed. As well, it is of concern that only 40% of the interventions compiled from the pharmaceutical consultation forms involved the new activities reserved for pharmacists. These data might inspire other institutions and foster the implementation of the new activities reserved for Quebec’s hospital pharmacists since June 2015.


Mots-clés


Activités réservées; établissement de santé; Loi 41; soins pharmaceutiques; Bill 41; health-care institution; pharmaceutical care; reserved activities

Texte intégral :

PDF HTML

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.


© A.P.E.S. Tous droits réservés
Dépôt légal : Bibliothèque nationale du Canada ISSN 0834-065X (version papier) ISSN 2291-3025 (version électronique)