Utilisation d’un agenda électronique à partir du dossier pharmacologique pour assurer le suivi clinique des interventions effectuées par les pharmaciens

Julie Racicot, Elaine Lemieux, Isabelle Taillon, Julie-A Boisvert

Résumé


Objectif : Présenter un outil de communication entre les pharmaciens dans un centre hospitalier universitaire Québécois pour assurer la surveillance de la thérapie médicamenteuse et des interventions qu’ils effectuent.

Description de la problématique : Le pharmacien est responsable d’assurer la surveillance de la thérapie médicamenteuse et le suivi de ses interventions. Le contexte hospitalier implique que cette responsabilité soit nécessairement partagée entre les pharmaciens pratiquant dans le même établissement. Une méthode de communication efficace, garantissant le suivi des interventions des pharmaciens, doit être instaurée et appliquée afin de répondre non seulement aux exigences légales mais également d’assurer des soins pharmaceutiques sécuritaires.

Résolution de la problématique : Les pharmaciens utilisent l’outil Dossier clinique (DC) du logiciel GesphaRxMD comme agenda électronique, autant aux unités de soins qu’à la validation des ordonnances. Ce dossier clinique sert donc au suivi des interventions qu’effectue le pharmacien, relatives en particulier à la Loi 41, et aux suivis systématiques requis selon l’offre de soins et services pharmaceutiques en vigueur à l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec – Université Laval.

Conclusion : Dans un établissement de santé comportant plusieurs lits et où plusieurs pharmaciens sont appelés à intervenir auprès des patients, il est impératif de se doter d’outils électroniques pour assurer le suivi sécuritaire des patients en tout temps et optimiser la communication entre les pharmaciens.

Mots clés : Agenda électronique, communication, Loi 41, pharmaciens, suivi

Abstract

Objective: To present a communication tool between the pharmacists at a Québec teaching hospital used to monitor drug therapy and to do a follow-up on the interventions they perform.

Problem description: A pharmacist is responsible for monitoring drug therapy and doing a follow-up on the interventions. The hospital context implies that this responsibility is necessarily shared between the pharmacists at a given facility. An effective means of communication that ensures the follow-up on pharmacists’ interventions should be put in place and used, not only to meet the legal requirements, but also to ensure safe pharmaceutical care.

Problem resolution: The pharmacists are using the tool Dossier clinique (computerized clinical file) in the GesphaRx® software program as an electronic agenda, both in the care units and for validating medication orders. This clinical file is used for the follow-up on the pharmacist’s interventions, in particular, those under Bill 41, and for the systematic follow-ups required under the current offer of pharmaceutical care and services at the Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec – Université Laval.

Conclusion: At a health-care facility with many beds and where many pharmacists perform patient interventions, electronic tools are imperative for ensuring safe patient follow-ups at all times and for optimizing communication between the pharmacists.

Keywords: Bill 41, communication, electronic agenda, follow-up, pharmacists


Mots-clés


communication; agenda électronique; suivi; Loi 41; pharmaciens

Texte intégral :

PDF HTML

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.


© A.P.E.S. Tous droits réservés
Dépôt légal : Bibliothèque nationale du Canada ISSN 0834-065X (version papier) ISSN 2291-3025 (version électronique)