Dépenses des départements de pharmacie en établissement de santé au Québec – données du rapport financier AS-471 de 2014-2015 à 2018-2019

Marine Floutier, Denis Lebel, André Bonnici, Jean-François Bussières

Résumé


Objectif : Décrire l’évolution des dépenses des départements de pharmacie en établissement de santé au Québec selon le rapport financier AS471 de 2014-2015 à 2018-2019.

Description de la problématique : Afin d’assurer le bon usage des médicaments, les chefs de départements de pharmacie effectuent périodiquement des analyses financières comparatives, en mettant en parallèle les dépenses de l’exercice financier en cours avec celles des périodes et des années précédentes, mais également en confrontant leur département avec ceux d’autres établissements de santé. Il n’existe aucune analyse globale des dépenses en pharmacie publiée au cours des dernières années.

Résolution de la problématique : À partir des extraits de données disponibles sur le web sur les rapports f inanciers (AS-471) du ministère de la Santé et des Services sociaux entre 2014 et 2019, nous avons extrait l’ensemble des lignes de données et les avons regroupées dans une base de données. Alors que les dépenses globales étaient relativement stables de 2014-2015 à 2016-2017, on note une hausse importante au cours des deux derniers exercices (principalement due aux médicaments). En 2018-2019, les cinq secteurs représentant les coûts unitaires les plus élevés entre la composante medicament et l’unité de mesure sont l’hémato-oncologie en milieu ambulatoire (1023,23 $ CA / visites de traitement), les soins intensifs en hospitalisation (665,50 $ CA / admission), les soins spécialisés aux nouveau-nés en hospitalisation (372,32 $ CA / admission), l’hématologie-oncologie en hospitalisation (234,61 $ CA / admission), les soins médicaux et chirurgicaux en hospitalization (191,62 $ CA / admission).

Conclusion : Cette étude décrit l’évolution des dépenses des départements de pharmacie en établissement de santé au Québec selon le rapport financier AS-471 de 2014-2015 à 2018-2019. Bien que les dépenses de la pharmacie ne représentent que 4,15 % des dépenses de l’ensemble des établissements de santé du Québec, elles continuent de croître à un rythme rapide. Dans la perspective de l’implantation du coût par parcours de soins et service, les chefs de départements de pharmacie doivent faire en sorte que les données publiées dans le rapport financier de leur établissement soient de qualité.

Objective: To describe the changes in Quebec institutional pharmacy departments’ expenditures based on the AS-471 financial reports from 2014-2015 to 2018-2019.

Problem description: To ensure proper medication use, pharmacy department heads periodically conduct comparative financial analyses by comparing expenditures for the current fiscal year with those of previous periods and years, but also by comparing their department with those at other health-care facilities. No comprehensive analysis of pharmacy expenditures in Quebec has been published in recent years.

Problem resolution: Using the data extracts available on the Internet on the Ministère de la Santé et des Services sociaux’s 2014 to 2019 financial reports (AS-471), we extracted all the data lines and grouped them together in a database. While overall expenditures were relatively stable from 2014-2015 to 2016-2017, there was a significant increase during the past two fiscal years (mainly due to drugs). In 2018-2019, the five areas with the highest unit costs between the drug component and the unit of measure were ambulatory hematology-oncology (CDN$1023.23/treatment visit), inpatient critical care (CDN$665.50/admission), inpatient specialized neonatal care (CDN$372.32/admission), inpatient hematology-oncology (CDN$234.61/admission), and inpatient medical and surgical care (CDN$191.62/admission).

Conclusion: This study describes the changes in spending by Quebec’s institutional pharmacy departments based on the 2014-2015 to 2018-2019 AS-471 financial reports. Although pharmacy expenditures account for only 4.15% of the expenditures in all of Quebec’s health-care facilities, they continue to increase at a rapid pace. In view of the implementation of the cost per care and service pathway, pharmacy department heads must ensure that the data published in their institution’s financial report are of high quality.


Mots-clés


Composante médicament; composante professionnelle; coût unitaire; gestion financière; pharmacie; Drug component; financial management; pharmacy; professional component; unit cost

Texte intégral :

PDF Annex 1 Annex 2 HTML

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.


© A.P.E.S. Tous droits réservés
Dépôt légal : Bibliothèque nationale du Canada ISSN 0834-065X (version papier) ISSN 2291-3025 (version électronique)