Soins pharmaceutiques et programme ambulatoire pour les patients atteints de MPOC

Judith Marin, Lucie Blais, Marie-France Beauchesne

Résumé


Résumé

Introduction : Le programme de soins ambulatoires RESPIR a été implanté en 1995 à l’Hôpital du Sacré-Coeur de Montréal (HSCM) afin de diminuer la morbidité associée à la MPOC.

Méthodologie : Une étude prospective transversale, effectuée entre le 15 juin 2002 et le 1er septembre 2002, a été réalisée dans le but d’explorer l’impact de la prestation de soins pharmaceutiques auprès de la clientèle MPOC du programme RESPIR de l’HSCM.

Résultats : Au total, 75 patients ont participé à l’étude, soit en entrevue téléphonique, soit en personne avec la stagiaire en pharmacie. Un total de 37 interventions pharmaceutiques ont été réalisées après que la stagiaire eut analysé le profil pharmacologique et complété l’histoire médicamenteuse. Une moyenne de six modifications par patient ont été apportées au profil pharmacologique et documentées sur leur fiche RESPIR. Les patients ont obtenu une moyenne de 72 % au questionnaire de connaissance de la médication en inhalation. Le taux d’observance à la médication en inhalation a été estimé à 79 %.

Conclusion : L’intervention du pharmacien auprès de la clientèle du programme RESPIR semble avoir un impact positif, en particulier en ce qui a trait à l’histoire médicamenteuse. Une étude randomisée contrôlée serait justifiée afin de déterminer l’impact des soins pharmaceutiques sur l’état de santé des patients atteints de MPOC.

Abstract

Objective: The ambulatory care program RESPIR was created in 1995 at the Hôpital du Sacré-Coeur de Motréal (HSCM). Its goal is to decrease mortality associated with chronic obstructive pulmonary disease (COPD).

Methods: Between June 15, 2002 and September 1, 2002, a cross-sectional cohort study was conducted to measure the impact of pharmaceutical care on COPD patients who were part of the RESPIR program.

Results: A total of 75 patients participated in the study. A telephone interview, or a face-to-face interview with the patient was conducted by a pharmacy student. A medication history and a pharmacological profile was completed by the pharmacy student. A number of 37 interventions were performed. A mean of six modifications were made for each patient in the pharmacological profile. All modifications were documented and recorded in the patients’ RESPIR card. When ask about their knowledge of inhalation medications, a mean result of 72% was obtained. The inhalation medication compliance rate was estimated to be 79%.

Conclusions: The pharmacist’s intervention with RESPIR patients appears to have a positive outcome, especially in relation to medication history. A controlled randomized study is necessary to evaluate the impact of pharmaceutical care on the health status of COPD patients.

 


Mots-clés


soins pharmaceutiques; MPOC; histoire médicamenteuse; observance.

Texte intégral :

PDF

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.


© A.P.E.S. Tous droits réservés
Dépôt légal : Bibliothèque nationale du Canada ISSN 0834-065X (version papier) ISSN 2291-3025 (version électronique)