La pharmacocinétique clinique des antirétroviraux : de la théorie à la pratique

Nancy L. Sheehan

Résumé


Résumé

Objectif : Décrire le programme de pharmacocinétique clinique des antirétroviraux de Nijmegen, Pays-Bas, tel qu’observé lors de la bourse GlaxoSmithKline 2004.

Mise en contexte : Pendant six semaines, j’ai effectué un stage au Centre médical Radboud (Nijmegen, Pays-Bas) afin d’approfondir mes connaissances et mon expérience clinique sur la pharmacocinétique clinique des antirétroviraux. Près de 250 concentrations plasmatiques d’inhibiteurs de la protéase et d’inhibiteurs non nucléosidiques de la transcriptase inverse ont été analysées et interprétées pendant mon séjour. Des rapports d’avis pharmacologique ont été rédigés pour les médecins traitants pour chaque concentration plasmatique. Les prélèvements sanguins provenant de centres hospitaliers à travers les Pays-Bas ont été analysés avec une méthode analytique précise et fiable utilisant la chromatographie liquide à haute performance avec détection par rayons ultraviolets. Les concentrations plasmatiques ont été interprétées à l’aide de rapport de concentration et de quotient inhibiteur génotypique pour les inhibiteurs de la protéase et à l’aide de concentrations minimales et maximales visées pour les inhibiteurs non nucléosiques de la transcriptase inverse.

Conclusion : Le programme de pharmacocinétique clinique des antirétroviraux à ce centre est hautement efficace, mais il pourrait bénéficier d’une collecte de données plus exhaustive afin d’individualiser davantage les interprétations et les recommandations d’ajustements posologiques.

Abstract

Objective : Describe the antiretroviral therapeutic drug monitoring program in Nijmegen, the Netherlands, as observed during the 2004 GlaxoSmithKline scholarship.

Context : A six week rotation was completed at the Radboud Medical Centre (Nijmegen, the Netherlands) to expand my antiretroviral therapeutic drug monitoring knowledge and clinical experience. Close to 250 plasma concentrations of protease inhibitors and non-nucleoside reverse transcriptase inhibitors were analyzed and interpreted during this period. Written reports with pharmacological advice were sent to the treating physicians for each plasma concentration. Blood samples originating from various parts of the Netherlands were analyzed with an accurate and reliable analytical method using high-performance liquid chromatography with ultraviolet detection. The protease inhibitors concentrations were interpreted using concentration ratios and genotypic inhibitory quotients, while non-nucleoside reverse transcriptase inhibitors concentrations were interpreted with targeted minimal and maximal concentrations.

Conclusion: The antiretroviral therapeutic drug monitoring program at this centre is highly efficient, but could benefit from more extensive data collection in order to further individualize the interpretations and dose adjustment recommendations.

Keywords: therapeutic drug monitoring, antiretroviral, concentration ratio, genotypic inhibitory quotient.


Mots-clés


pharmacocinétique; antirétroviral; rapport de concentration; quotient inhibiteur génotypique

Texte intégral :

PDF

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.


© A.P.E.S. Tous droits réservés
Dépôt légal : Bibliothèque nationale du Canada ISSN 0834-065X (version papier) ISSN 2291-3025 (version électronique)