Au-delà de l’action antihyperglycémiante : les effets cardiovasculaires potentiels des antidiabétiques oraux

Caroline Sirois

Résumé


Résumé

Objectif : Décrire l’impact des antidiabétiques oraux sur les facteurs de risque cardiovasculaire.

Sources des données : Les bases de données Medline, Embase et Cochrane ont été évaluées pour des publications émises entre 1990 et 2005. Les études cliniques, les revues systématiques et les méta-analyses portant sur la metformine, les sécrétagogues, les thiazolidinediones ou les inhibiteurs de l’alpha-glucosidase et présentant des données sur les maladies cardiovasculaires ou les facteurs de risque cardiovasculaire ont été revues et l’information pertinente, incluse. Des références tertiaires ont également été consultées.

Analyse des données : La metformine a démontré des bénéfices cliniques quant aux événements cardiovasculaires. Elle affecte positivement plusieurs facteurs de risque, tels : poids, insulinémie, lipides plasmatiques, fibrinolyse. Les inquiétudes envers les effets néfastes potentiels des sulfonylurées ne sont pas prouvées, mais ces médicaments et autres sécrétagogues sont associés à une augmentation des facteurs de risque, notamment quant au poids et à l’hyperinsulinémie. Les données sur l’acarbose sont encore limitées, mais ce produit engendre des effets neutres ou bénéfiques sur plusieurs facteurs de risque. Les thiazolidinediones offrent un impact potentiel sur une variété de facteurs de risque; certaines données suggèrent une réduction des événements cardiovasculaires. Toutefois, les risques d’insuffisance cardiaque et d’oedème militent en faveur de l’obtention de plus d’information pour bien définir la clientèle cible.

Conclusion : Il demeure beaucoup d’incertitudes sur les effets réels des antidiabétiques oraux au-delà de l’effet antihyperglycémiant. De nouvelles études sont requises afin de déterminer quels agents induisent les plus grands bénéfices cliniques.

Abstract

Objective: To describe the impact of oral antidiabetic medication on cardiovascular risk factors.

Data Selection: Medline, Embase and Cochrane databases were evaluated for literature published between 1990 and 2005. Clinical studies, systematic reviews and meta-analyses on metformin, secretagogues, thiazolidinediones or alpha-glucosidase inhibitors and presenting data on cardiovascular disease or cardiovascular risk factors were reviewed and relevant information was noted. Tertiary references were also consulted.

Data Analysis: Metformin has been shown to demonstrate a clinical benefit with respect to cardiovascular events. It positively affects several risk factors such as weight, insulinemia, plasma lipids and fibrinolysis. Concerns about the potentially harmful effects of sulfonylureas are not supported, but these medications and other secretagogues are associated with an increase in risk factors, notably with respect to weight and hyperinsulinemia. Data on acarbose are still limited, but this product can have neutral or beneficial effects on several risk factors. Thiazolidinediones have a potential impact on a variety of risk factors and certain data suggest a reduction in cardiovascular events. However, the risk of cardiac insufficiency and edema warrant obtaining more information to better define the target clientele.

Conclusion: Many concerns remain regarding the actual effects of oral anti-diabetic agents beyond their hypoglycemic effects. New studies are required in order to determine which agents lead to the greatest clinical benefits.

Key Words: oral anti-diabetic agents, metformin, secretagogues, sulfonylureas, acarbose, thiazolidinediones, cardiovascular risk factors.


Mots-clés


antidiabétiques oraux; metformine; sécrétagogues; sulfonylurées; acarbose; thiazolidinediones; facteurs de risque cardiovasculaire

Texte intégral :

PDF

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.


© A.P.E.S. Tous droits réservés
Dépôt légal : Bibliothèque nationale du Canada ISSN 0834-065X (version papier) ISSN 2291-3025 (version électronique)