Comparaison de l’effet du sucralfate et de la lanoline versus un placebo dans la prévention des douleurs et gerçures aux mamelons au moment de l’allaitement maternel

Louise Beaulac-Baillargeon, Magali Fournier, Marie-Claude Racine, Éric Proulx

Résumé


Résumé :

Objectifs : Comparer l’effet du sucralfate et de la lanoline au Glaxal BaseMD sur le développement des gerçures et sur la douleur aux mamelons au moment de l’allaitement maternel.

Méthode : Étude prospective à double insu avec répartition aléatoire de 153 femmes allaitantes. Les mères ont été réparties en trois groupes : sucralfate, lanoline ou groupe contrôle (glaxal baseMD), les produits devant être appliqués après chaque séance d’allaitement. Les participantes devaient répondre à un questionnaire mesurant la douleur sur une échelle de zéro à cinq et noter la présence ou non de gerçures les jours un, quatre et neuf post-partum.

Résultats : Les résultats ont été recueillis auprès de 123 jeunes mères. L’âge, la scolarité, la prise de lait maternisé en cours d’allaitement de même que la prise d’analgésique ne se distinguent pas de manière significative dans les trois groupes à l’étude. Les résultats démontrent une augmentation de la douleur le jour quatre et une diminution de celle-ci le jour neuf. Les résultats démontrent une différence significative en faveur du sucralfate pour la réduction de la douleur le jour neuf. Le jour quatre, une patiente sur deux présente des gerçures. Les résultats quant à la réduction des gerçures ne sont pas significatifs. Aucun effet secondaire dû au sucralfate n’a été rapporté.

Conclusion : L’application de sucralfate sur le mamelon pendant l’allaitement est un traitement qui diminue la douleur aux seins, qui est plus facile d’utilisation et qui est mieux toléré que l’utilisation habituelle de lanoline purifiée. Le sucralfate est plus efficace que la base de crème inerte servant de placebo.

Abstract

Objectives: To compare sucralfate, lanoline and Glaxal Base® for the prevention or treatment of nipple pain and crackles during breastfeeding.

Methodology: A prospective, double-blind, randomized controlled trial evaluating a sample of 153 lactating mothers. Participants were randomized to either Sucralfate in Glaxal Base®, modified lanolin or Glaxal Base® dressing groups. During the 9 study days, participants identified pain intensity using a numeric pain intensity scale (0 to 5). Self-reported skin assessments of the bilateral breasts, nipples, and areolae were also collected on day 1, 4, and 9. Results: Results are presented from data about 123 patients. Age, degree, use of maternised milk during breastfeeding as well of analgesics did not differed significantly in the 3 study groups. The results show that nipple pain tends to peak at Day 4, with decreased pain sensation by day 9. At day 4, each from every two patients shows crackles. A statistically significant reduction of pain was noticed in the Sucralfate group versus Lanolin and Control Groups was observed. Crackles were reduced but the difference is statistically non-significant.

Conclusion: Sucralfate dressing provided more effective pain management for nipple soreness, is easier to use and better tolerated than the common intervention of lanolin ointment and more efficient than no treatment.

Keywords: Sulcralfate; lanolin; breastfeeding; nipple pain; crackles.


Mots-clés


Allaitement; douleurs; gerçures; mamelons; traitement; sucralfate; lanoline

Texte intégral :

PDF

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.


© A.P.E.S. Tous droits réservés
Dépôt légal : Bibliothèque nationale du Canada ISSN 0834-065X (version papier) ISSN 2291-3025 (version électronique)