Évaluation de la capacité d’extraire des données provenant des progiciels en pharmacie d’établissement

Jean-François Bussières, Lonny Ericksson, Denis Lebel, Karine Touzin, Paul Brassard, James Brophy

Résumé


Résumé

Objectif : L’enquête avait pour objectif d’évaluer la capacité des chefs de départements de pharmacie et de leur équipe d’identifier et de localiser l’information provenant des systèmes d’information de gestion de pharmacie.

Méthodologie : Il s’agit d’une étude descriptive effectuée à l’aide d’une enquête par courrier électronique auprès de tous les chefs de départements de pharmacie des établissements de santé du Québec, comportant au moins 100 lits, dont 50 de courte durée. L’enquête porte sur la situation du 31 mars 2005 ou correspondant à l’exercice financier du 1er avril 2004 au 31 mars 2005.

Résultats : Nous avons obtenu un taux de réponses de 71 %. Les chefs de département de pharmacie rapportent en moyenne la présence de 3,3 ± 2,2 systèmes d’information de pharmacie dans leur établissement. De façon générale, ils estiment recevoir 55,4 % de toutes les ordonnances pour patients hospitalisés et ambulatoires. Des 25 variables saisies dans les systèmes d’information de pharmacie, seulement six sont colligées par moins de 75 % des personnes interrogées. Il n’existe aucune uniformité quant à l’identité d’un médicament (numéro, nom générique utilisé, classe thérapeutique utilisée) entre les différentes personnes ayant participé au sondage. Toutefois, ces dernières ne sont en mesure de répondre aux dix questions d’extraction de données proposées que dans une proportion variant entre 8,6 % et 74,3 % selon la question.

Conclusion : Cette enquête révèle une capacité limitée des chefs de départements de pharmacie et de leur équipe d’identifier et de localiser l’information provenant des systèmes d’information de gestion de pharmacie utilisés au Québec.

Abstract

Objective: A survey was done with the purpose of evaluating the capability of Pharmacists-in-Chief and their teams in identifying and localizing information originating from pharmacy management information systems.

Methods: A descriptive study was done through the use of a survey that was sent by email to all Pharmacistsin- Chief of Quebec health care establishments having at least 100 beds, 50 of which were short-term beds. The survey deals with the situation on march 31, 2005 or corresponding to the fiscal year April 1, 2004–March 31, 2005.

Results: A response rate of 71% (37 responses/52) was obtained. On average, the use of 3.3 ± 2.2 pharmacy information systems was reported by Pharmacistsin- Chief in their health care establishments. Generally, they estimated receiving 55.4% of all prescriptions for both ambulatory and hospitalized patients. Of the 25 variables entered in pharmacy information systems, only six are colligated by less than 75% of people interviewed. No uniformity exists between the various individuals who took the survey with respect to the identity of a drug (number, generic name, therapeutic class). The latter, however, were able to answer the 10 questions regarding data extraction only in a proportion varying from 8.6% to 74.3%, depending on the question.

Conclusion: This survey reveals that Pharmacists-in- Chief and their teams are limited in their capacity to identify and to localize information originating from the pharmacy management information systems used in Quebec.

Key words: information systems; drug use evaluation; evaluative research; hospital pharmacy.


Mots-clés


Systèmes d’information; revue d’utilisation de médicaments; recherche évaluative; pharmacie d’hôpital

Texte intégral :

PDF

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.


© A.P.E.S. Tous droits réservés
Dépôt légal : Bibliothèque nationale du Canada ISSN 0834-065X (version papier) ISSN 2291-3025 (version électronique)