Innovation : une clinique réseau d’anticoagulothérapie dans votre pharmacie

Stéphane Côté

Résumé


Résumé

Objectif : La population vieillissante du Québec augmente la nécessité d’assurer des suivis dans un réseau aux prises avec une pénurie de médecins. Cet article présente une clinique réseau d’anticoagulothérapie mise en place par les pharmaciens de la Beauce.

Mise en contexte : La Clinique réseau d’anticoagulothérapie permet aux pharmaciens communautaires d’ajuster et de suivre les ratios normalisés internationaux de ses patients. Ce service se révèle un outil de valorisation du rôle du pharmacien comme intervenant de première ligne tout en présentant des avantages cliniques pour la population de Chaudière- Appalaches, il contribue à engendrer des gains d’efficience considérables et favorise le développement d’un réseau d’expertise.

Résultats : Depuis la mise en place de la clinique réseau d’anticoagulothérapie, l’efficacité clinique de la warfarine est passée de 45 %, lorsque le suivi était fait de façon traditionnelle par les médecins, à 70 % lorsque le suivi est effectué par les pharmaciens. Une diminution des coûts liés à la santé a été observée : une réduction de 20 000 $ par an pour le centre de santé et de services sociaux en services de laboratoire, une diminution de 10 à 20 heures par semaine en temps d’exercice d’une infirmière en centres locaux de services communautaires (soit une économie de 15 000 à 20 000 $/an), une réduction moyenne de 2612,5 heures pour les médecins et une économie pour la Régie de l’assurance maladie du Québec de 20 000 $ en frais d’honoraires aux pharmaciens.

Discussion : Les économies ont été évaluées à 1 250 000 $ pour l’ensemble de la région de la Beauce.

Conclusion : La Clinique réseau d’anticoagulothérapie représente un projet novateur. Sa mise en place a démontré une amélioration de la performance clinique de la warfarine.

Abstract

Objective: In Quebec, both an aging population and a shortage of physicians emphasize the need for follow-up of patients. This article discusses the implementation of an anticoagulation clinic by pharmacists in the Beauce region of Quebec.

Context: The anticoagulation clinic enables community pharmacists to follow and adjust the international normalized ratios of their patients. This service has shown itself to be useful in raising awareness about the role of the pharmacist as a front-line professional. As well as demonstrating the clinical benefits to the Chaudière-Appalaches population, the clinic also helps to considerably increase efficiency and promotes the development of a network of expertise.

Results: Since the implementation of the anticoagulation clinic, the clinical efficacy of warfarin has increased from 45%, when monitoring was traditionally done by physicians, to 70%, when monitoring was done by pharmacists. A decrease in health-related costs was also observed: a reduction of $20,000 per year in laboratory costs for the Health and Social Service Centres, a decrease of 10–20 hours a week in CLSC nursing time (resulting in cost savings of $15,000 to $20,000 per year), an average reduction of 2612.5 hours for physicians, and savings in billing fees by pharmacists of $20,000 for the Régie de l’assurance maladie du Québec.

Discussion: Cost savings were evaluated at $1,250,000 for the entire Beauce region.

Conclusion: The anticoagulation clinic is an innovative project. Its implementation has resulted in a demonstrable improvement in the clinical performance of warfarin.

Key words: anticoagulotherapy, monitoring, adjustement, pharmacist


Mots-clés


anticoagulothérapie; suivi; ajustement; pharmacien

Texte intégral :

PDF

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.


© A.P.E.S. Tous droits réservés
Dépôt légal : Bibliothèque nationale du Canada ISSN 0834-065X (version papier) ISSN 2291-3025 (version électronique)