L’implantation d’une ordonnance de thromboprophylaxie pour les usagers médicaux admis et son évaluation

Marie-Noëlle Bartholoméi, Karine Lejeune, Julie Méthot

Résumé


Résumé

Objectif : Décrire le processus d’implantation d’une ordonnance de thromboprophylaxie à l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec pour les usagers médicaux admis pour plus de 72 heures; déterminer le taux de thromboprophylaxie et décrire la thromboprophylaxie prescrite selon différents paramètres.

Mise en contexte : Des actions stratégiques ont été mises en oeuvre au sein de l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec afin de promouvoir et d’évaluer la thromboprophylaxie des patients médicaux admis.

Résultats : L’ordonnance préimprimée était annexée aux feuilles d’admission de l’urgence de l’établissement pour favoriser son utilisation et a été implantée en février 2010. Parmi les 241 dossiers consultés, 56 avaient la feuille d’ordonnance. Quatrevingt- trois (83) patients présentaient une contreindication à la thromboprophylaxie, comme l’utilisation de warfarine, d’un autre anticoagulant, la présence de saignements ou un séjour dans une unité de soins intensifs. Des 158 dossiers restants, 114 (72 %) comprenaient une prescription de thromboprophylaxie. Celle-ci était justifiée dans 97 % des cas. Les agents pharmacologiques utilisés comportaient une héparine standard dans 65,3 % des cas, de la daltéparine dans 23,4 % des cas et de l’énoxaparine dans 11,3 % des cas.

Discussion : Bien que la feuille d’ordonnance ne se retrouvait pas dans la majorité des dossiers, le taux de thromboprophylaxie s’est amélioré comparativement à une analyse antérieure réalisée en 2008 dans notre centre.

Conclusion : Nos données mentionnent un taux de thromboprophylaxie d’environ 72 % chez les patients médicaux admis après l’implantation de cette prescription. Cette étude s’inscrit parmi les actions stratégiques visant à promouvoir la prescription adéquate de thromboprophylaxie.

Abstract

Objective: To describe the process of implementing a thromboprophylaxis order at the Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec for medical patients admitted for longer than 72 hours. To determine the rate of thromboprophylaxis and to describe various parameters of prescribed thromboprophylactic regimens.

Context: Strategic activities were implemented within the Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec in order to promote and evaluate thromboprophylaxis in admitted medical patients.

Results: Implemented in February 2010, the preprinted order was appended to hospital emergency room admission papers in order to promote its use. Of 241 charts that were consulted, 56 had the order sheet. Eighty-three (83) patients presented a contraindication to thromboprophylaxis, such as treatment with warfarin or another anticoagulant, or bleeding, or a stay in an intensive care unit. Of the remaining 156 charts, 114 (72%) had a prescription for thromboprophylaxis. Such prescriptions were justified in 97% of cases. The pharmacological agents used were heparin in 65.3% of cases, dalteparin in 23.4% of cases and enoxaparin in 11.3% of cases.

Discussion: Despite the fact that the order sheet was not found in the majority of charts, the rate of thromboprophylaxis was improved compared to a previous analysis done in 2008 in our centre.

Conclusion: Our data display a rate of thromboprophylaxis of about 72% in admitted medical patients following the implementation of this prescription. This study fulfills one of the strategic activities aiming to promote proper prescribing of thromboprophylaxis.

Key words: heparin, pre-printed order, thromboembolic risk, thromboprophylaxis


Mots-clés


héparine; ordonnance préimprimée; risque thromboembolique; thromboprophylaxie

Texte intégral :

PDF

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.


© A.P.E.S. Tous droits réservés
Dépôt légal : Bibliothèque nationale du Canada ISSN 0834-065X (version papier) ISSN 2291-3025 (version électronique)