L’implantation de l’approche Lean : le cas de la pharmacie de l’Hôpital Fleurimont au Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke

Martin Beaulieu, Sylvain Chaussé, Sylvain Landry, Pierre Madore

Résumé


Résumé

Introduction : Depuis une dizaine d’années, on constate un intérêt grandissant de la part des établissements de santé pour l’approche Lean. Cet article décrit un projet d’amélioration du temps de préparation des ordonnances au département de pharmacie de l’Hôpital Fleurimont du Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke.

Description de la problématique : Alors que le personnel de la pharmacie traitait plus de 448 280 ordonnances dans le courant de l’année 2003-2004, ce chiffre s’élevait à environ 598 135 en 2008-2009, soit une augmentation de près de 34 % contre seulement 5 % d’effectifs supplémentaires.

Résolution de la problématique : Au cours de l’année 2008, un comité de travail a été formé à l’initiative de la direction de la pharmacie pour discuter des recommandations déposées par un consultant, dont l’une d’entre elles proposait la révision du processus de traitement des ordonnances à la pharmacie. Le projet a démarré en septembre 2008 pour se terminer officiellement en mai 2009. Le comité de travail s’est réuni à 19 occasions pour un total de 45 heures en ayant recours aux méthodes et aux outils Lean (p. ex. cartographie des processus, diagrammes à ficelles, loi de Pareto et contrôles visuels, standardisation, cellule de travail, etc.). Des exemples et des mesures de résultats ont servi à la vérification des retombées de l’usage de ces outils sur le traitement des ordonnances de médicaments.

Conclusion : Dans un réseau de la santé où les ressources se font rares, le Lean permet des gains significatifs et durables tout en réduisant les investissements. Ainsi, avec des investissements d’environ huit mille dollars, le Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke a pu réduire de 35 % le délai de traitement des ordonnances par le personnel du département de pharmacie de l’Hôpital Fleurimont tout en améliorant significativement le climat de travail.

Abstract

Introduction: Over the past 10 years, healthcare establishments have shown an increasing interest in the Lean method. This article describes a project in which prescription preparation time was improved at the Fleurimont Hospital site of the Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke.

Problem description: Although pharmacy personnel evaluated more than 448 280 prescriptions during 2003–2004, this was increased by nearly 34% to 598 135 in 2008–2009 with an increase in additional staff of only 5%.

Problem resolution: In 2008, under the initiative of pharmacy management, a task force was formed to discuss the recommendations made by a consultant, one recommendation being the revision of the prescription management process at the pharmacy. The project started in September of 2008 and was officially finished in May of 2009. Using the Lean method and associated tools (process maps, flow charts, Pareto’s law and visual aids, standardization, workgroups, etc), the taskforce met 19 times for a total of 45 hours. Examples and outcome measures were used to evaluate the impact on prescription management of using these tools.

Conclusion: In a healthcare system with limited resources, the Lean method allowed significant and sustainable gains while reducing investments. Also, with an investment of approximately $8000, the Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke reduced by 35% the delay in prescription evaluation by personnel of the pharmacy department of the Fleurimont Hospital, this while significantly improving working conditions.

Key words: medication circuit, distribution, Lean


Mots-clés


circuit du médicament; distribution; Lean

Texte intégral :

PDF

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.


© A.P.E.S. Tous droits réservés
Dépôt légal : Bibliothèque nationale du Canada ISSN 0834-065X (version papier) ISSN 2291-3025 (version électronique)