Hypothyroïdie grave associée à la prise prophylactique de chloroquine chez une patiente traitée avec la lévothyroxine

Vincent Leclerc, Joëlle Flamand-Villeneuve

Résumé


Résumé

Objectif : Présenter le cas d’une interaction médicamenteuse suspectée entre la chloroquine et la lévothyroxine et déterminer la conduite à suivre au moment d’un tel événement.

Résumé du cas : Cet article rapporte le cas d’une femme de 51 ans, souffrant depuis plusieurs années d’hypothyroïdie stabilisée à une dose de 300 mcg de lévothyroxine, s’étant présentée avec un taux de TSH élevé à l’urgence au retour d’un voyage en République dominicaine. Le taux de TSH est revenu à la normale à la fin du traitement prophylactique de la malaria à la chloroquine et à l’aide d’un court traitement à la liothyronine.

Discussion : De nombreux médicaments sont répertoriés comme pouvant interagir avec la lévothyroxine. Un seul cas d’interaction entre la chloroquine et la lévothyroxine a été recensé, bien qu’une étude effectuée sur l’animal ait démontré que la chloroquine pouvait diminuer la conversion périphérique de tétra-iodothyronine (T4) en triiodothyronine (T3) et pouvait également augmenter la TSH lorsqu’elle est combinée avec le méthimazole. De nombreuses personnes utilisent la chloroquine pendant de courtes périodes seulement, ce qui fait que les interactions avec ce produit peuvent être sousestimées. Le patient utilisant ces deux produits de manière concomitante devrait être averti de surveiller les symptômes d’hypothyroïdie.

Conclusion : L’interaction entre la chloroquine et la lévothyroxine n’est pas rapportée comme fréquente dans la littérature médicale. Cependant, cette interaction peut augmenter de façon importante les symptômes d’hypothyroïdie. Compte tenu des conséquences sur la qualité de vie des patients, il est important pour les cliniciens de savoir reconnaître et traiter cette réaction.

Abstract

Objective: To present a practical approach for continuing education in hospitals and related healthcare settings.

Context: Concern for safe delivery of health care stems mainly from the scientific literature on drugrelated errors and from appreciation of the inherent risks to the medication use and medication management process. Pharmacists and pharmacy technical assistants should actively participate in updating their skills.

Results: We introduce a profile of the various approaches to personnel training (i.e., participants, technological support, time, feedback, procedure, strategies, production tools and distribution, examples). Using the Camtasia Studio software, we developed an approach to content production/distribution, and have created some 20 Web productions 5–12 minutes in length, involving about 20 hours of work per production, all of it done by students.

Discussion: Video production is a task that can be delegated to pharmacy students, in collaboration with pharmacists as content experts in order to effectively target the content and structuring of key messages; and to develop, complete, and evaluate the production scenario. We think that this approach is more realistic than the videos provided by external organizations, of which production costs are estimated to be tens of thousands of dollars.

Conclusion: This pilot study demonstrates the feasibility of a practical approach using online videos for the continuing education of healthcare professionals. A low-cost way to produce videos was achieved.

Key words: continuing education, video


Mots-clés


chloroquine; hypothyroïdie; malaria; Lévothyroxine

Texte intégral :

PDF

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.


© A.P.E.S. Tous droits réservés
Dépôt légal : Bibliothèque nationale du Canada ISSN 0834-065X (version papier) ISSN 2291-3025 (version électronique)