Proposition d’une marche à suivre pour la gestion et la prévention d’extravasation d’agents non cytotoxiques

Jean-Christophe Devaud, Thérèse Sigrist, Claudia Zaugg, Bertrand Guignard, André Pannatier, Pascal Bonnabry

Résumé


Résumé

Objectifs : Revoir la documentation scientifique et proposer une marche à suivre lors d’extravasation d’agents non cytotoxiques.

Problématique : La documentation scientifique concernant l’extravasation d’agents non cytotoxiques est limitée. Un groupe de travail multidisciplinaire au sein des Hôpitaux universitaires genevois a été créé afin de déterminer les différents facteurs de risques d’extravasation et d’élaborer une démarche de prise en charge lors d’extravasation d’agents non cytotoxiques.

Discussion : Afin d’éviter de lourdes conséquences pour le patient, le pharmacien se doit de connaître la marche à suivre ainsi que les mesures spécifiques à appliquer lors d’extravasation de certaines substances. La gestion et le suivi des extravasations passent par une bonne connaissance des mécanismes des dommages tissulaires provoqués par une molécule ainsi que des différents facteurs de risques associés. La nature de la molécule injectée (irritante ou vésicante), l’administration (la voie, le volume, la durée et le site), le type de patient ainsi que le personnel soignant sont tous des éléments pouvant influencer la probabilité d’avoir une extravasation symptomatique.

Conclusion : Cette procédure a permis de standardiser la prise en charge des patients lors d’extravasation avec des agents non cytotoxiques. Les professionnels de la santé dans ce milieu hospitalier ont accès à ces informations sur le site internet de l’établissement.

Abstract

Objectives: To review the scientific literature and to suggest steps to follow during the extravasation of non-cytotoxic agents.

Problem: The scientific literature for the extravasation of non-cytotoxic agents is limited. A multidisciplinary workgroup at the Geneva university hospitals was created to determine the different risk factors for extravasation and to develop a procedure to follow during the extravasation of non-cytotoxic agents.

Discussion: To avoid harmful consequences to the patient, the pharmacist should know the steps to follow in addition to the specific measures to apply during the extravasation of certain substances. Proper knowledge of the mechanism of tissue damage induced by each substance and knowledge of associated risk factors are needed for the management and follow-up of extravasations. The nature of the injected substance (whether an irritant or vesicant), administration issues (route, volume, duration, site), the type of patient as well as healthcare providers— these are all factors that can influence the probability of symptomatic extravasation.

Conclusion: This procedure standardized the management of patients during extravasation with noncytotoxic agents. Healthcare professionals in this hospital have access to this information on the hospital’s website.

Key words: extravasation, non-cytotoxic medications, management


Mots-clés


Extravasation; médicaments non cytotoxiques; Gestion

Texte intégral :

PDF

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.


© A.P.E.S. Tous droits réservés
Dépôt légal : Bibliothèque nationale du Canada ISSN 0834-065X (version papier) ISSN 2291-3025 (version électronique)