Infection nosocomiale à Staphylococcus aureus résistant à la méthicilline chez un patient adulte hospitalisé : quel antibiotique choisir ?

Marie-Claude Michel

Résumé


Résumé

Objectifs : Le programme de gestion thérapeutique des médicaments a revu la documentation scientifique afin d’émettre des recommandations permettant de positionner, sur une liste locale de médicaments, les antibiotiques utilisés pour traiter l’infection nosocomiale à Staphylococcus aureus résistant à la méthicilline du patient adulte hospitalisé.

Source des données et sélection des études : Revue de littérature effectuée sur Pubmed et Embase afin de sélectionner les méta-analyses, études cliniques et lignes directrices pertinentes. Une critique objective des sélections a été faite pour en évaluer la qualité. D’autres sources spécialisées ont été consultées.

Analyse des données : Dans la majorité des études, les résultats associés au Staphylococcus aureus résistant à la méthicilline proviennent d’analyses de sous-groupes, dont le protocole de recherche n’était pas conçu pour évaluer cette population. On rapporte généralement un nombre insuffisant de patients pour atteindre une puissance statistique permettant de préciser l’efficacité contre le Staphylococcus aureus résistant à la méthicilline par rapport aux traitements standards. Beaucoup de biais méthodologiques sont présents, ce qui limite la validité des conclusions des auteurs des études.

Conclusion : La vancomycine demeure encore le traitement de première intention des infections causées par le Staphylococcus aureus résistant à la méthicilline, aucune supériorité n’ayant pu être clairement démontrée avec tout autre antibiotique. Pour un traitement prouvé ou empirique d’une infection à Staphylococcus aureus résistant à la méthicilline, le programme de gestion thérapeutique des médicaments recommande de positionner les autres molécules en deuxième intention, lorsque la vancomycine ne peut être utilisée. Le linézolide fait exception, car de récentes données permettent de le recommander en première intention de traitement de la pneumonie nosocomiale à Staphylococcus aureus résistant à la méthicilline, au même titre que la vancomycine.

Abstract

Objective: To evaluate the The Therapeutic Drug Management Program (TDMP) reviewed the scientific literature to provide recommendations on the antibiotics used to treat methicillin-resistant Staphylococcus aureus (MRSA) infections in hospitalized adult patients.

Data sources and study selection: A literature review was done using PubMed and Embase to select meta-analyses, clinical studies, and relevant guidelines both in English and French language. Other specialized data sources were also consulted. An objective critical appraisal of the quality of these selections was done.

Data analysis: In most studies, results related to MRSA came from sub-group analyses where the protocol was not intended to evaluate this study population. An insufficient number of patients to reach statistical power to determine efficacy against MRSA in relation to standard treatments is generally reported. A number of methodological biases are present, limiting the validity of the conclusions drawn by the authors of the studies.

Conclusion: Vancomycin still remains the first line treatment against MRSA infections, as superiority has not been demonstrated with any other antibiotic. Whether for empiric or proven treatment of an MRSA infection, the TDMP recommends to rank the other drugs as second line when vancomycin cannot be used. Linezolid is an exception in that recent data has shown that it can be recommended, like vancomycin, as first line treatment for hospital acquired pneumonia due to MRSA.

Key words: Daptomycin, linezolid, methicillin-resistant Staphylococcus aureus, tigecycline


Mots-clés


Daptomycine; linézolide; Staphylococcus aureus résistant à la méthicilline; tigécycline

Texte intégral :

PDF

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.


© A.P.E.S. Tous droits réservés
Dépôt légal : Bibliothèque nationale du Canada ISSN 0834-065X (version papier) ISSN 2291-3025 (version électronique)