Tremblements, paresthésies et syndrome de l’homme rouge persistant associés à la perfusion de vancomycine

Claudine Cardin-Tremblay, Anne-Claude Dufour, Sabine Matar, Noémie Charbonneau-Séguin, Philippe Bouchard

Résumé


Résumé

Objectif : Décrire le cas d’une jeune patiente présentant le syndrome de l’homme rouge accompagné de symptômes neurologiques lors de perfusions intraveineuses répétées de vancomycine.

Résumé du cas : Il s’agit d’une patiente de 32 ans prenant de la vancomycine intraveineuse pour traiter une neutropénie fébrile persistante après une greffe de cellules hématopoïétiques. La patiente présentait des rougeurs, un prurit, des tremblements et des paresthésies au cours des perfusions d’antibiotique. Les symptômes persistaient malgré la diminution de la vitesse de perfusion et l’administration d’une prémédication.

Discussion : Les effets indésirables de la patiente sont probablement liés à la prise de vancomycine. Certains facteurs de risque, le lien temporel entre l’administration de l’antibiotique et l’apparition des symptômes, l’exclusion des autres causes possibles et la présence de quelques cas rapportés dans la documentation scientifique appuient cette association.

Conclusion : Ce cas démontre que le syndrome de l’homme rouge peut s’accompagner de symptômes neurologiques et être réfractaire à une prise en charge rapide. La vigilance est donc de rigueur lorsque des effets secondaires rares se manifestent durant la prise de médicaments couramment utilisés.

Abstract

Objective: To describe the case of a 32-year-old woman with red man syndrome accompanied by neurological symptoms during repeated intravenous infusions of vancomycin.

Case summary: The patient received intravenous vancomycin for the treatment of persistent febrile neutropenia following a hematopoietic cell transplant. She presented with flushing, pruritus, tremors and paresthesia during the infusions of the antibiotic. The symptoms persisted despite decreasing the infusion rate and administering premedication.

Discussion: The patient’s adverse effects were probably associated with the use of vancomycin. Certain risk factors, the temporal link between the administration of the antibiotic and the appearance of the symptoms, the exclusion of other possible causes, and the fact that a few cases have been reported in the scientific literature support this association.

Conclusion: This case shows that red man syndrome can be accompanied by neurological symptoms and be refractory to prompt management. Vigilance should therefore be exercised when rare adverse effects occur during the administration of commonly used medications.


Mots-clés


Intolérance; paresthésie; perfusion; prurit; rougeurs; syndrome de l’homme rouge; tremblements; vancomycine; flushing; infusion; intolerance; paresthesia; pruritus; red man syndrome; tremors; vancomycin

Texte intégral :

PDF HTML

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.


© A.P.E.S. Tous droits réservés
Dépôt légal : Bibliothèque nationale du Canada ISSN 0834-065X (version papier) ISSN 2291-3025 (version électronique)