La chimioembolisation pour le traitement des tumeurs primaires et des métastases hépatiques

Marie-Andrée Fournier, Nathalie Letarte

Résumé


Résumé

Objectif : Analyser les différentes modalités de la chimioembolisation, les indications de ce traitement ainsi que les grands principes qui sous-tendent son utilisation.

Sources de données : Les données proviennent d’une recherche menée sur PubMed ainsi qu’Embase à l’aide des termes « chemoembolization », « hepatocellular cancer », « colorectal cancer », « melanoma ». Le document du Comité de l’évolution des pratiques en oncologie sur les thérapies transartérielles pour le traitement du carcinome hépatocellulaire en a également fourni ainsi que certaines références d’articles de revue. Certaines proviennent aussi de la consultation de quelques manuels de médecine générale et d’oncologie médicale.

Sélection des études et extraction des données : La majorité des données présentées proviennent de revues de traitements, de revues systématiques, de méta-analyses ou d’études cliniques.

Analyse des données : On appelle chimioembolisation l’administration de la chimiothérapie par voie transartérielle directement dans une branche de l’artère hépatique irriguant la tumeur, puis l’embolisation de celle-ci. La chimioembolisation est principalement utilisée en traitement palliatif pour certains patients sélectionnés présentant un carcinome hépatocellulaire. Certaines études montrent aussi son efficacité en traitement palliatif de métastases hépatiques du cancer colorectal, du mélanome uvéal ou de la tumeur neuroendocrine pancréatique.

Conclusion : La chimioembolisation demeure un traitement palliatif à visée restreinte, administré seulement dans quelques centres spécialisés au Québec. Le pharmacien a un rôle à jouer dans la préparation des médicaments et le suivi des patients traités.

Abstract

Objective: To identify the different chemoembolization methods, the indications for such treatment, and the main principles underlying its use.

Data sources: A search was conducted in PubMed and Embase using the keywords “chemoembolization,” “hepatocellular cancer,” “colorectal cancer” and “melanoma.” The CEPO document on transarterial therapies in the treatment of hepatocellular cancer was used, as well as references listed in review articles. General medicine and medical oncology textbooks were also consulted.

Study selection and data extraction: Most of the data presented are from treatment reviews, systematic reviews, metaanalyses and clinical studies.

Data analysis: Chemoembolization consists in administering chemotherapy via the transarterial route directly into a branch of the hepatic artery feeding the tumour and then embolizing this vessel. Chemoembolization is used mainly as palliative treatment in certain selected patients with hepatocellular cancer. Some studies have also shown its efficacy as palliative treatment for liver metastases from colorectal cancer, uveal melanoma or a pancreatic neuroendocrine tumour.

Conclusion: Chemoembolization is a palliative treatment with a narrow scope of application administered only at a few specialized centres in Quebec. The pharmacist has a role to play in preparation of the treatment and in monitoring these patients.


Mots-clés


carcinome hépatocellulaire; chimioembolisation; métastase hépatique; chemoembolization; hepatocellular cancer; liver metastasis

Texte intégral :

PDF

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.


© A.P.E.S. Tous droits réservés
Dépôt légal : Bibliothèque nationale du Canada ISSN 0834-065X (version papier) ISSN 2291-3025 (version électronique)