Vascularite associée à la combinaison pipéracilline/tazobactam

Ioana Buda, Sandy Pellerin

Résumé


Résumé

Objectif : Présenter un cas de vascularite possiblement liée à l’administration de pipéracilline/tazobactam.

Résumé du cas : Une dame de 75 ans admise à l’hôpital pour perte de poids récente, frissons et hyperthermie. L’investigation met en évidence une masse hépatique avec envahissement du réseau porte. Trois jours après le début d’un traitement avec pipéracilline/tazobactam, la patiente présente un purpura aux membres inférieurs. L’équipe médicale soupçonne une vascularite secondaire aux antibiotiques, et la combinaison pipéracilline/ tazobactam est remplacée par l’association métronidazole et lévofloxacine. Le purpura est pratiquement résolu environ quatre jours plus tard suivant l’arrêt de la pipéracilline/tazobactam.

Discussion : Les β-lactamines sont les antibiotiques les plus impliqués dans la survenue des vascularites d’hypersensibilité. L’incidence est de 1 cas sur 1 000 à 10 000 expositions. Le traitement repose sur l’arrêt de l’agent causal et l’administration d’antihistaminiques ou d’anti-inflammatoires non stéroïdiens, selon les symptômes présents.

Conclusion : La vascularite présente chez la patiente est possiblement due à l’administration de pipéracilline/tazobactam. La patiente a bien répondu à l’arrêt de cet antibiotique, sans avoir besoin d’un traitement symptomatique. La prudence est de mise lors de la réintroduction d’un médicament de la même classe afin d’éviter les complications systémiques possibles.

Abstract

Objective: To discuss a case of vasculitis, possibly related to the administration of piperacillin/tazobactam.

Case Summary: A 75-year-old lady was admitted to the hospital for recent weight loss, chills and hyperthermia. On examination, a hepatic mass with infiltration into the portal system was found. After three days of treatment with piperacillin/tazobactam, the patient developed purpura on the lower extremities. The medical team suspected vasculitis secondary to antibiotic use. Piperacillin/tazobactam was replaced by a combination of metronidazole and levofloxacin. The purpura were nearly resolved approximately four days after discontinuing piperacillin/tazobactam.

Discussion: The β-lactam antibiotics are the antibiotics most often involved in the appearance of hypersensitivity vasculitis. Its incidence is that of 1 case out of 1000 to 10 000 exposures. Treatment is to discontinue the causative agent and to administer antihistamines and/or nonsteroidal anti-inflammatory drugs, according to symptoms.

Conclusion: The vasculitis observed in this patient was possibly due to the administration of piperacillin/ tazobactam. The patient responded well to the discontinuation of the antibiotic, not needing any symptomatic treatment. Caution is warranted upon the reintroduction of a medication from the same class in order to avoid possible systemic complications.

Key words: piperacillin/tazobactam, vasculitis, hypersensitivity.


Mots-clés


pipéracilline/tazobactam; vascularite; hypersensibilité

Texte intégral :

PDF

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.


© A.P.E.S. Tous droits réservés
Dépôt légal : Bibliothèque nationale du Canada ISSN 0834-065X (version papier) ISSN 2291-3025 (version électronique)