Utilisation transitoire de la daltéparine lors de l’interruption de l’administration de warfarine en vue d’une chirurgie cardiaque : évaluation d’une nouvelle procédure de désanticoagulation

David de Maupeou d’Ableiges, Pascal Daleau, Pierre Voisine, Nathalie Châteauvert

Résumé


Résumé

Objectifs : Comparer l’application d’une nouvelle procédure de désanticoagulation utilisant la daltéparine comme anticoagulant de transition lors de l’interruption précoce de l’administration de warfarine face à une désanticoagulation tardive sans utilisation de daltéparine quant à l’incidence des événements hémorragiques et thromboemboliques chez les patients exposés à un risque d’événements thromboemboliques élevé, devant subir une chirurgie cardiaque élective à l’Hôpital Laval.

Méthodologie : Quatre-vingt-onze patients ont été inclus dans l’étude à la suite d’une revue systématique des dossiers de patients qui prenaient de la warfarine comme anticoagulant entre le 1er janvier 2005 et le 16 février 2007. Respectivement 20 et 71 patients constituent le groupe ayant cessé précocement la prise de warfarine et utilisé la daltéparine ainsi que le groupe ayant cessé tardivement la prise de warfarine sans avoir utilisé de daltéparine.

Résultats : L’incidence d’événements hémorragiques dans le groupe ayant cessé tardivement la prise de warfarine sans utilisation de daltéparine était de 14 % (10 des 71 patients) contre 0 % (aucun cas rapporté) dans le groupe ayant cessé précocement la prise warfarine et utilisé la daltéparine (p = 0,11). Pour les événements thromboemboliques, l’incidence était respecti - vement de 6 % (4 patients) contre 0 % (p = 0,57).

Conclusion : La nouvelle procédure de désanticoagulation, utilisant la daltéparine lors de la préparation pour une chirurgie cardiaque élective, est au moins aussi sûre que l’arrêt tardif de la warfarine sans utilisation d’anticoagulant de transition.

Abstract

Objective: To compare a new method for reversal of anticoagulation using dalteparin as transition anticoagulant when warfarin is discontinued early, as opposed to late reversal of anticoagulation without using dalteparin with respect to the incidence of hemorrhagic and thromboembolic events in patients at high-risk of thromboembolic events undergoing elective cardiac surgery at Hôpital Laval.

Methods: Following a systematic review of the charts of patients taking warfarin for anticoagulation from January 1, 2005, to February 16, 2007, 91 patients were included in the study. A group of 20 patients discontinued warfarin early and used dalteparin, while a group of 71 patients discontinued warfarin late, without using dalteparin.

Results: In the group of patients who discontinued warfarin late and did not use dalteparin, the incidence of hemorrhagic events was 14% (10 of 71 patients) as opposed to 0% (no reported cases) in the group of patients having discontinued warfarin early and having used dalteparin (p=0.11). The incidence of thromboembolic events was 6% (4 patients) and 0% (p=0.57) respectively, for the two different groups.

Conclusion: This new procedure for reversal of anticoagulation, using dalteparin prior to elective cardiac surgery, is at least as dependable as discontinuing warfarin late, without use of a transition anticoagulant.

Key words: dalteparin, warfarin; cardiac surgery; reversal of anticoagulation.


Mots-clés


daltéparine; warfarine; chirurgie cardiaque; désanticoagulation

Texte intégral :

PDF

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.


© A.P.E.S. Tous droits réservés
Dépôt légal : Bibliothèque nationale du Canada ISSN 0834-065X (version papier) ISSN 2291-3025 (version électronique)