Un syndrome coronarien aigu survenant avec la varénicline

Christine Hamel, Mathieu Acquisto, Anthony Tétreault

Résumé


Résumé

Objectifs : La varénicline est un médicament introduit récemment sur le marché comme aide à l’arrêt tabagique. Ses effets indésirables les plus fréquents, qui affectent le système gastro-intestinal et la santé psychiatrique, sont relativement bien connus. L’augmentation du risque d’événements cardiovasculaires est un effet indésirable plus rare et moins connu de cette molécule, ce qui justifie l’intérêt de rapporter ce cas.

Résumé du cas : Un patient de 63 ans se présente à l’urgence pour une douleur rétrosternale apparue environ deux heures avant l’admission. Après le diagnostic d’infarctus du myocarde sans élévation du segment ST, la varénicline est retirée et des traitements spécifiques sont instaurés. Toutefois, au congé du patient, la varénicline est represcrite.

Discussion : Plusieurs cas d’événements cardiovasculaires, particulièrement des infarctus du myocarde, ont été rapportés en présence de varénicline. Il est toutefois difficile de déterminer si cette molécule ou les autres facteurs de risque des patients, comme les antécédents de tabagisme, qui sont en cause. Le traitement d’un syndrome coronarien aigu associé à la varénicline est le même que celui d’un événement semblable, mais dont la cause est différente. La première étape consiste toutefois à retirer le médicament qui est soupçonné d’être la cause de la réaction. La réexposition à la molécule probablement impliquée n’est habituellement pas recommandée.

Conclusion : Il est important pour les pharmaciens de savoir déceler cet effet secondaire rare, car il peut entraîner la mort. Le pharmacien peut également faciliter le sevrage de la nicotine par ses interventions auprès du patient ainsi que par sa participation au choix de la pharmacothérapie antitabagique appropriée.

Abstract

Objective: Varenicline is a medication recently introduced on the market as a smoking cessation aid. Its most frequent adverse effects, affecting the gastrointestinal system and psychiatric well-being, are relatively well known. The increased risk of cardiovascular events is a rare and lesser known adverse effect of this drug, justifying the interest in reporting this case.

Case summary: A 63-year old patient presents to the emergency room for retrosternal pain that appeared about 2 hours prior to admission. Following a diagnosis of non-ST-elevation myocardial infarction, varenicline was discontinued and specific treatment was begun. However, when the patient was discharged, varenicline was represcribed.

Discussion: Several cases of cardiovascular events, especially myocardial infarctions, have been reported with varenicline. However, it is difficult to determine if the cause is the drug or other patient risk factors, such as history of smoking. Treatment of an acute coronary syndrome associated with varenicline is the same as that of a similar event. The first step consists of discontinuing the drug that is suspected of causing the reaction. Rechallenging the patient with the drug that is most likely involved is usually not recommended.

Conclusion: It is important for pharmacists to be able to detect this rare adverse event given that it can lead to death. By participating in the choice of an appropriate pharmacological smoking cessation aid and by performing certain interventions with the patient, the pharmacist can also facilitate the nicotine tapering process.

Key words: acute coronary syndrome, cardiovascular events, varenicline


Mots-clés


syndrome coronarien aigu; événements cardiovasculaires; varénicline

Texte intégral :

PDF

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.


© A.P.E.S. Tous droits réservés
Dépôt légal : Bibliothèque nationale du Canada ISSN 0834-065X (version papier) ISSN 2291-3025 (version électronique)