Formation universitaire en pratique hospitalière et pratique pharmaceutique hospitalière : comparaison entre la Belgique francophone et le Québec

Aurélie Closon, Léon Wilmotte, Raphael Collard, Jean-François Bussières

Résumé


Résumé

Introduction : Il existe peu de données publiées comparant la formation et la pratique pharmaceutique entre la Belgique et le Québec. Une refonte récente des cursus universitaires en pharmacie a eu lieu à l’échelle québécoise et belge. Les programmes de pharmacie portent principalement sur le développement de compétences en pharmacie et non seulement sur des notions de sciences générales.

Mise en contexte : Une évaluation descriptive exploratoire de la formation universitaire et de la pratique hospitalière a été réalisée à partir d’une revue de la documentation et de deux enquêtes distinctes, soit l’enquête de 2005 de l’European Association of Hospital Pharmacists et le Rapport canadien sur la pharmacie hospitalière publié en 2005-2006. Pour la Belgique, l’évaluation a porté sur la région wallonne, alors qu’au Québec, la Faculté de pharmacie de l’Université de Montréal servait de point de comparaison.

Résultats : Il existe des différences sur le plan de la formation des pharmaciens et de la pratique pharmaceutique hospitalière. Celles portant sur la formation des pharmaciens touchent particulièrement les services et les soins, notamment en ce qui a trait à la dotation en ressources, à la dispensation nominale quotidienne, à l’automatisation et aux services cliniques.

Discussion : Bien que les deux enquêtes reposent sur des questionnaires distincts, leur analyse met en relief un intérêt pour la pratique clinique, une implication variée des pharmaciens au sein de leur établissement ainsi qu’une préoccupation pour la qualité et la prestation sécuritaire de soins.

Conclusion : La comparaison indique un écart important de ressources en faveur des hôpitaux québécois. Paradoxalement, les pharmaciens hospitaliers belges ont non seulement la responsabilité des médicaments, comme leurs collègues québécois, mais également celle de la stérilisation et des dispositifs médicaux.

Abstract

Introduction: Few published data exist that compare the required training and the practice of pharmacy in Belgium and Quebec. Recently, Quebec and Belgium revised their university pharmacy curriculums. Pharmacy programs focus mainly on development of competencies and not only on general science concepts.

Context: Using a literature review and two distinct surveys, the 2005 European Association of Hospital Pharmacists and the 2005-2006 report of Hospital Pharmacy in Canada, we carried out an exploratory descriptive evaluation of university training and hospital practice. For Belgium, the evaluation was for the Walloon region, whereas in Quebec the Université de Montréal faculty of pharmacy served as the point of comparison.

Results: Differences exist in the training programs of pharmacists and in the practice of hospital pharmacy. Differences in the training of pharmacists are specifically reflected in services and care, namely with respect to resource distribution, unit-dose dispensing, automation, and clinical services.

Discussion: Although both surveys have different questionnaires, their analysis reveals an interest for clinical practice, the varied involvement of pharmacists in their hospitals, and concern for safe delivery and quality of care.

Conclusion: This comparison shows a significant gap with respect to resources, favoring Quebec hospitals. Paradoxically, Belgian hospital pharmacists are responsible not only for medication like their Quebec colleagues but also for sterilisation procedures and medical devices.

Key words: Hospital pharmacy practice, Belgium, Quebec.


Mots-clés


Pratique pharmaceutique hospitalière; Belgique; Québec

Texte intégral :

PDF

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.


© A.P.E.S. Tous droits réservés
Dépôt légal : Bibliothèque nationale du Canada ISSN 0834-065X (version papier) ISSN 2291-3025 (version électronique)